Mémoire d'une nuit

Écrit par Léo Desnoyelles. Publié dans Littéraires

L'enfant se met dans son lit

C'est le début d'un long voyage

Fermant les yeux sans un bruit

Il est l'heure de tourner la page

Le gamin s'envole dans la nuit

Il fuit la pénombre de sa cage

Ouvrant les yeux petit à petit

Il découvre son nouvel ouvrage

 

 

Son lit, sa chambre, ses draps

Le décor a changé

Remplacé de haut en bas

Par un monde illuminé

Au loin il aperçoit le mat

D'un bateau amarré

Admirant le panorama

Il est plongé, émerveillé

 

Sentant soudain un vent glacé

Il se retrouve au dessus du vide

L'enfant a le regard figé

En plus de son visage livide

Rêve – t – il de la réalité

L'enfant a perdu deux, trois rides

Il est en face de son passé

Les joues toutes rouges, il est timide

 

Une nouvelle aspiration

Parti pour un nouveau périple

Cette nuit il a l'inspiration

La brume doucement se dissipe

Il coupe sec sa respiration

C'est l'début du rêve en principe

Mais arrivant à expiration

Le rêve suivant il l'anticipe

 

Se sentant happé, il penche

Il part pour un autre voyage

Un tunnel noir, une lumière blanche

Une ligne droite et un virage

Aujourd'hui c'est vraiment sa chance

Les rêves sont à son avantage

Il est fier, il retrousse ses manches

Découvrant son nouveau visage

 

Il se regarde dans le miroir

Et le miroir le regarde aussi

L'enfant a du mal à y croire

Il a enfin réussi

Dehors souffle un vent d'espoir

Le moment est bien choisi

Prenant une autre trajectoire

Le voyage se termine ainsi

 

Mais l'enfant reprend ses bagages

Se sentant à nouveau aspiré

Pour voyager il n'y a pas d'âge

Il décolle vers sa destinée

Mais soudainement le mirage

Commence à se dissiper

Cassant un moment de partage

Le gamin commence à pleurer

 

Le réveille sonne, 8 heure et quart

Il est l'heure de se réveiller

L'enfant est déjà en retard

Sa maman commence à crier

Pour lui la nuit est tout un art

Pourquoi toujours dramatiser

Il rêve d'un nouveau départ

Il aimerait tout rembobiner

 

Léo Desnoyelles